Amilly est CHARLIE

Nombreux étaient les Amillois qui se sont rassemblés dimanche 11 janvier place de Nordwalde. L’heure n’était plus à la réjouissance en ce lieu habituellement festif, mais à la résistance. Tous les visages étaient ce matin graves, recueillis, mais animés d’une volonté combattive et solidaire : dire non à la barbarie, à la loi du silence, et réaffirmer haut et fort notre commun attachement aux valeurs républicaines et aux libertés. Le discours du maire, précédé d’un dépôt de gerbe à la mémoire des 17 victimes du terrorisme, allait d’ailleurs en ce sens, et fut suivi de nombreux applaudissements.

Publicités